« On ne sait pas aller vers les sans-abri »

Présidente
de la Fnars, Nicole Maestracci
met en cause les politiques publiques contre l’exclusion
et réclame une analyse fine des besoins pour mettre en place
des réponses adaptées.

La première conférence de consensus sur les sans-abri affiche une volonté forte : sortir de la rue en s'attaquant aux racines de l'exclusion. Que recoupe cette notion d'exclusion ? Nicole Maestracci : L'exclusion recouvre plusieurs notions qui ne sont pas superposables. La pauvreté, d'abord, notion monétaire qui désigne les gens vivant en dessous du seuil de pauvreté, soit 817 euros par mois selon les critères européens. Mais la pauvreté ne tient pas compte des autres aspects de la vie sociale, ni de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Au lycée, le SOS des SES

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.