Le déficit démocratique

C’est le grand paradoxe de ces élections municipales : alors que leur rôle se renforce dans la vie des communes, les intercommunalités restent souvent
en arrière-plan des débats. Faut-il élire leur président au suffrage universel ? Un dossier à lire dans notre rubrique Politique .

À l'heure d'aujourd'hui, l'intercommunalité est aussi a-démocratique que l'Europe ! » , s'exclame Jean-Pierre Balligand, député PS, maire de la petite ville de Vervins, dans l'Aisne, et vice-président de la communauté de communes de la Thiérache du Centre. « Il est anormal que des élus qui lèvent l'impôt ne soient pas responsables devant les citoyens » , rappelle l'élu socialiste qui, en 2006, avait déposé une proposition de loi visant à élire au suffrage universel direct les présidents des établissements…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.