Silence, on cogne !

Voici une semaine, à Paris, un groupe d’extrémistes sionistes a attaqué des militants pro-palestiniens sortant d’une conférence. Mais cette agression, qui a causé un blessé grave, n’a rencontré aucun écho dans la presse.

On a beau chercher : pas un mot, pas une ligne. Pourtant, les faits sont avérés, les témoins ne manquent pas, la police a été alertée, et une plainte a été déposée. Mais tout le monde semble s’accommoder de ce silence. Six personnes ont pourtant été agressées, le 15 mai à 23 heures, en plein Paris, tandis qu’elles rejoignaient la bouche de métro la plus proche, après avoir assisté à une conférence du journaliste Georges Malbrunot, ex-otage en Irak et auteur d’un ouvrage consacré à Georges Habache, ancien…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Geoffrey Hannot, le fidèle à la cause

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.