La planète corps et la planète Terre

Toujours plus de mouvement et de fascination chez Philippe Genty, qui présente « Boliloc », une valse de pantins emportée par un trio au jeu fou.

Le théâtre de philippe genty connaît le même sort que les pantomimes de feu Marcel Marceau : il est plus apprécié et demandé à l’étranger que dans son pays. Heureusement que la maison de la culture de Nevers et de la Nièvre a pris Genty sous son aile. Sans ce soutien, il en serait réduit à jouer les chevaliers errants. Pourtant, il fait venir un public considérable avec des spectacles inclassables qui peuvent se passer de texte (mais pas toujours), mêlent acteurs et marionnettes, défient les limites des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.