L’EPR de Montcuq

Emmanuel Blivet Si le réacteur avait existé dans les années 1970, Daniel Prévost, que l’on suppose antinucléaire, aurait sûrement ajouté l’EPR à la déclinaison de calembours gaulois dont il gratifie la petite ville de Montcuq 1. Sur la photo de vacances, prise début août, des participant aux rencontres d’été du Réseau sortir du nucléaire à Hudimesnil (50) 2. Le seul mont reconnaissable est le Saint-Michel. Vaine détente, après l’atelier de construction de douches solaires ou le stage de désobéissance…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Au lycée, le SOS des SES

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.