Un libéral chasse l’autre

Andry Rajoelina, principal opposant au président démissionnaire, a reçu les pleins pouvoirs
du directoire militaire pour diriger la transition. Pas sûr que cela change grand-chose à la situation du peuple.

À ma droite, Marc Ravalomanana, 60 ans. À ma droite également, Andry Rajoelina, 34 ans. Le premier a fait fortune dans le yaourt et les supermarchés ; le second, après des débuts remarqués de DJ dans une boîte et les soirées branchées de la capitale, s’est enrichi dans la publicité et la communication. Ce qui lui a été utile pour organiser la colère d’une partie de la population, en surfant sur l’indignation des Malgaches après que des terres cultivables ont été louées à des entrepreneurs sud-coréens,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.