« Des pressions bien masquées »

Trois ans après l’assassinat d’Anna Politkovskaïa, retour sur les conditions de travail des journalistes en Russie avec Owen Matthews, auteur de l’essai « les Enfants de Staline ».

Avec les Enfants de Staline 1, puisant dans les correspondances et les dossiers du NKVD (police politique chargée de la sécurité de l’État soviétique de 1934 à 1946) puis du KGB, Owen Matthews relate la destinée d’une famille (la sienne) sur trois générations, livrant ainsi une chronique du XXe siècle russe. Des purges staliniennes au chaos de la guerre froide, jusqu’à l’éclatement de l’Union soviétique. Owen Matthews est aussi directeur de la rédaction à Moscou du magazine Newsweek , après avoir été…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.