En Sarkozie

Soupe à la grimace Pour Éric Besson, en transe de politique du chiffre, il s’agit d’arrêter les sans-papiers partout. Peu importe que ce soit à un guichet de banque ou dans un centre d’accueil. Même à table. Cela s’est produit mercredi 21 octobre à Rouen, place des Emmurés, tandis que des bénévoles des Restos du cœur s’apprêtaient à servir un repas et divers produits aux plus démunis. Les forces de police ont débarqué, raflant une dizaine de sans-papiers. L’association n’a pas manqué d’interpeller le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.