Des années follement noires

Deux ouvrages décrivent
la « Grande Dépression »
aux États-Unis à travers l’existence des personnes
qui l’ont subie.

Sales années 1930 ! Le krach boursier, l’inflation, les licenciements innombrables, le chômage de masse, les familles expulsées de leur logement faute d’avoir pu payer leur loyer et jetées sur les routes dans l’espoir de trouver un emploi de l’autre côté des États-Unis… Toutes ces images, auxquelles s’ajoutent alors celles de la pègre contrôlant les bars clandestins en pleine prohibition de l’alcool, et dont les hommes de main répriment aussi des grévistes qui luttent pour échapper à la misère, évoquent…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Grève du 13 janvier dans l’Éducation nationale : dans le cortège, le malaise est partout

Sur le vif accès libre
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.