Dossier : Où en est l'Afrique du Sud ?

« Le PCF a trompé et trahi le peuple en mouvement »

En désaccord avec leur parti, plusieurs dizaines de militants et d’élus communistes unitaires quittent le PCF. Ils disent avoir été mis à l’écart, depuis 2007 et la candidature imposée de Mme Buffet à la présidentielle. Députée et ancien maire de Nanterre, Jacqueline Fraysse s’explique sur les raisons de son départ.

Politis : A-t-il été facile de quitter le PCF ? Jacqueline Fraysse : Issue d’une famille de militants communistes, j’ai été toute ma vie une militante du Parti communiste assumée comme telle. Je ne regrette rien de ce que j’ai fait ; ce parti a été un moteur d’une société plus humaine. Cela n’a donc pas été une décision facile. Mais, ayant acquis au fil du temps la certitude que, malgré ses déclarations d’intention, le parti auquel j’appartenais n’était pas ­capable de changer son organisation et surtout…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.