Bienvenue en zone de non-droit

Un rapport de la Cimade dénonce l’opacité des pratiques consulaires autour de la délivrance des visas, ainsi que l’implication croissante de sociétés privées dans les procédures.

Patricia Demba-Bassonga n’a pas été émue par les « hommages » rendus aux anciennes colonies lors du défilé du 14-Juillet. Cela fait presque un an que cette Française d’origine congolaise essaie en vain de faire venir en France le fils de son compagnon, qu’elle a adopté légalement sur le territoire. Son cas est loin d’être isolé, comme en témoigne le rapport de la Cimade Visa refusé, publié le 8 juillet. Après s’être rendue dans six pays, Algérie, Sénégal, Mali, Turquie, Ukraine et Maroc, l’association de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.