La ruée vers l’or arctique

Réserves de pétrole considérables, nouvelles routes maritimes : alors que la banquise s’amenuise chaque été, les convoitises économiques se précisent, malgré des risques écologiques considérables.

Quatre militants de Greenpeace ont réussi, la semaine dernière, à passer quarante heures dans un bivouac suspendu sous une plate-forme de prospection pétrolière de la baie de Baffin, prolongement de la mer du Labrador, qui communique avec l’océan Arctique au nord. Par cette action spectaculaire, ils espéraient retarder suffisamment l’avancée d’un forage engagé par la compagnie écossaise Cairn Energy, comptant ensuite sur l’hiver pour qu’il soit ajourné durant de longs mois. Sans succès : l’action a été…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.