Mais où sont passés les chasseurs ?

Alors que s’ouvre la chasse en France, on constate une diminution du nombre de pratiquants, qui s’accrochent à leurs derniers pouvoirs politiques.

Depuis quelques jours, les ouvertures de la chasse se succèdent sur le territoire métropolitain français. « Ouvertures » au pluriel, car du sud au nord les décrets préfectoraux sont pris un par un : ils tiennent un peu compte de l’état du milieu naturel, mais témoignent surtout de l’efficacité des pressions exercées par les fédérations de chasseurs pour que les tirs commencent le plus tôt possible. Malgré ses inquiétudes relatives à son avenir et à l’éclatement progressif entre « chasseurs riches » et «…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.