Qu’est-ce que c’est que cette histoire ?

J’ai demandé une augmentation au chef Sieffert : si tu pouvais m’ajouter quelques zéros après le 100, j’ai dit, ça nous ferait un compte bien rond, et je pourrais enfin m’acheter le roman de la rentrée. Faut voir, il a répondu – et là, j’ai bien senti que l’ajout de ces quelques zéros ne lui posait pas de problème en soi, mais qu’il préférait, quant à lui, me les mettre avant le 100, c’est fou, quand t’y penses, comme le point de vue change, suivant que t’es l’employeur ou l’employé. Je voudrais par…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.