Un brin d’herbe et de provocation

Né à San Francisco, le Park(ing) Day s’est déroulé pour la première fois en France les 17 et 18 septembre. Deux journées durant lesquelles les places de stationnement ont pris un petit coup de vert.

Vendredi 17 septembre, 11 heures : le soleil commence à briser la fraîcheur automnale. Une trentaine de vélos déguisés en brins d’herbe géants quittent la Cité internationale universitaire, au sud de Paris. Lecteur MP3 fixé au guidon, deux enceintes accrochées à l’arrière, le vélo de tête donne un rythme très groove à la procession. Elle est conduite par Blain Merker, membre du Rebar Group, des designers et activistes californiens, créateurs du Park(ing) Day il y a cinq ans. Groove, grass, and sun 1 ! Le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.