Dossier : Crise sociale : à force de mépris

Martine Aubry recentre le PS

Retrait ou suspension ? Le PS hésite. À l’image de la volte-face de Martine Aubry. Le 12 octobre, dans un communiqué, la première secrétaire du PS, arguant des mobilisations « massives » et d’une amplification du mouvement, demandait encore « au président de la République, garant de l’unité de notre pays et de la cohésion sociale » de « retirer son projet » . Un retrait réclamé aussi par Ségolène Royal, ce soir-là, sur le plateau du JT de TF 1. Deux jours plus tard, invitée de l’émission « À vous de juger…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.