« Nous verrons bien qui ne votera pas ! »

Le projet de loi « Immigration, intégration et nationalité » d’Éric Besson compte des adversaires jusque dans la majorité. Le point de vue d’Étienne Pinte, député UMP et opposant à ce texte qui sera voté le 12 octobre.

POLITIS : Député UMP des Yvelines, pourquoi avez-vous voté, le 30 septembre à l’Assemblée, avec l’opposition et quelques autres députés UMP, contre l’extension de la déchéance de nationalité visant les Français naturalisés depuis moins de dix ans ? Étienne Pinte : Je suis hostile à l’extension des cas de déchéance de la nationalité, en particulier pour ceux qui relèvent du droit commun. Question de déontologie juridique. Être déchu de sa nationalité, c’est ­perdre une partie de son identité. En outre, cet…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.