Le Sel de la terre

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Au début des années 1950, le réalisateur Herbert Biberman et le producteur Adrian Scott font partie des Dix d’Hollywood condamnés par le maccarthisme. Malgré l’interdiction de continuer à exercer leur métier dans le cinéma, ils vont réussir à tourner un film clandestinement et à le montrer dans les salles. C’est le Sel de la terre, sorti en 1954, qui raconte l’histoire d’une grève de mineurs d’origine mexicaine dans l’État du Nouveau-Mexique, voulant bénéficier des mêmes droits que les travailleurs blancs.

Les significations politiques du film sont multiples, la prise de conscience de l’exploitation des femmes au sein des familles des mineurs n’en étant pas la moindre. Cru, tendu, interprété par plusieurs acteurs non professionnels, le film, qui fait écho au néoréalisme alors en pleine vigueur en Italie, a longtemps été méconnu. Cette édition DVD permet de lui accorder la place qu’il mérite.


Le Sel de la terre, Herbert Biberman, « les Introuvables », Wild Side vidéo, 1 DVD.

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.