« Tu nous empestes les cabinets »

«Gérard, ta mère en a trouvé dans tes poches et tu nous empestes les cabinets. » À l’époque, Coluche faisait marrer tout le monde sur le sujet, à caution, comme disait le juge d’instruction. Aujourd’hui, Jean-Michel Baylet prend le relais, en moins drôle, et s’attire les foudres de ses partenaires mais aussi de la future opposition. Son idée qui déplaît ? La légalisation du cannabis. Comme avant lui Nöel Mamère, Daniel Vaillant ou Stéphane Gatignon. Nouveauté : loin des « cannabistrots » de Mamère, le…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Droit à l’avortement, cause universelle

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.