Les dessous du Merkozy show

L’accord du 27 octobre laisse pantois. Les politiques d’austérité qu’il propose d’inscrire dans les constitutions feront plonger l’Europe dans une récession qui tarira les recettes fiscales et creusera les déficits. Elles amplifieront les risques associés à la détention de dettes souveraines, ce qui provoquera une tension sur les taux d’intérêt. Le bilan des banques se dégradera. Elles auront du mal à accroître leurs fonds propres, à l’heure où les Bourses spéculent contre elles, et où les États sont…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.