«De mémoire d’ouvriers» : pères et fils d’usine

De mémoire d’ouvriers , documentaire de Gilles Perret, retrace l’épopée tragique mais solidaire des travailleurs d’une industrie aujourd’hui en déclin.

De mémoire d’ouvriers commence par l’évocation d’une fusillade : le 18 juillet 1904, à Cluses (Haute-Savoie), les fils du patron d’une usine d’horlogerie ont tiré sur les ouvriers en grève, parmi lesquels ils firent trois morts. Avec sa caméra, sur la place de la ville où a eu lieu le drame, Gilles Perret, le réalisateur de Walter, retour en résistance (2009), cherche des habitants qui connaissent cet épisode. Personne, mis à part un ancien ouvrier non français. Son syndicat, autrefois, relatait ces faits.…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.