La facture fiscale de Sarkozy

L’Union syndicale Snui-SUD Trésor a dressé le bilan fiscal du quinquennat, montrant que la volonté du Président de ne pas augmenter les prélèvements a aggravé les injustices.

Baisser les impôts ou ne pas les augmenter, cette promesse présidentielle a été la plus martelée de la mandature. À la lecture du bilan fiscal du quinquennat de Nicolas Sarkozy réalisé par le Snui-SUD Trésor, principale organisation syndicale du ministère des Finances1, ce credo néolibéral est à classer dans le nombre très restreint des promesses tenues. Le « Président des riches » peut affirmer sans être contredit qu’il n’y a pas eu durant la législature de véritable hausse du niveau général des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.