La Réunion, une « goutte » d’espoir

Le département français est secoué par des émeutes, sur fond de mouvements citoyens. Explications de Daniel Cadet.

Président des Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation active (Cemea), organisations d’éducation populaire qui existent depuis une cinquantaine d’années, Daniel Cadet travaille auprès des jeunes des quartiers populaires. Quelle est la nature des troubles qui agitent La Réunion ? Daniel Cadet : Le mouvement a commencé avec des transporteurs qui ont monté des barrages pour réclamer une baisse du prix de l’essence. Des mouvements de lutte contre la misère se sont greffés pour demander une baisse des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.