Dossier : L’après-nucléaire a commencé

L’austérité gravée dans l’avenir

Deux nouveaux traités européens visent à inscrire la « règle d’or » budgétaire dans les constitutions des pays membres. Sans consultation démocratique.

Le calendrier européen était particulièrement chargé cette semaine. Après l’Assemblée nationale le 21 février, le Sénat devait ratifier mardi le traité instituant le Mécanisme européen de stabilité (MES) ; les socialistes ayant décidé de s’abstenir, la ratification de ce texte était acquise. Mercredi, les syndicats de toute l’Union européenne (UE), réunis au sein de la Confédération européenne des syndicats (CES), se mobilisaient contre « la pression à la baisse sur les salaires, le démantèlement de la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.