Manif anti-Assad interdite à Paris…

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Une quarantaine d’opposants au régime de Bachar Al-Assad ont été empêchés de manifester, dimanche, devant l’ambassade de Syrie à Paris, par les policiers en faction. Bloqués à l’entrée de la rue puis encerclés, les manifestants ont commencé à être soumis à un contrôle d’identité. Un responsable policier a alors annoncé qu’il renoncerait au contrôle s’ils acceptaient d’être conduits jusqu’au métro sous escorte. Une ruse. Arrivés près de la station Varenne, ils ont de nouveau été encerclés par les policiers, qui ont procédé aux relevés d’identité. Les jeunes qui n’avaient pas de carte d’identité ont dû présenter leur pass RATP Navigo (photo). Les policiers ont justifié leur conduite par le fait que la manifestation n’était pas déclarée. Commentaire d’un manifestant : « Quand on demande l’autorisation, on nous parque à un kilomètre de l’ambassade… »


Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.