Sur la voie du changement ?

On n’y croyait pas. Mais l’hypothèse d’un second tour, évoquée par l’inamovible Président sortant (douze ans de règne), Abdoulaye Wade, lui-même, a sonné comme un aveu. Lundi soir, au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, Wade annonçait qu’il était crédité de 32,17 % des voix contre 25 % « pour le suivant » (résultats non confirmés à l’heure où nous bouclons). Macky Sall, le leader d’une opposition qui se tient prête à une union anti-Wade, devrait retrouver son ancien mentor, devenu son…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.