Le sport à l’épreuve d’Internet

À la veille des JO, Hervé Martin-Delpierre enquête sur les dérives des paris en ligne.

En 2011, le sport a généré dans le monde un chiffre d’affaires d’environ 500 ­milliards de dollars. Aujourd’hui, les grandes épreuves font l’objet de paris colossaux sur la toile. À titre d’exemple, le réalisateur Hervé Martin-Delpierre cite la finale de la Ligue des champions en 2011 entre Manchester et Barcelone : un milliard d’euros de mises. Sur près de 15 000 sites, 85 % sont illégaux. Ces sites ne paient aucune taxe, ne sont soumis à aucun contrôle. Gros à gagner et sanctions mineures. Le football…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.