Au secours, la gauche revient

Avant (rappelle-toi, Barbara, c’était il y a deux mois) : nous vivions sous le joug pesant d’une droite « décomplexée » qui mettait plein d’application à réciter quotidiennement (ou presque) des slogans piochés dans la propagande faf, du style, tou(te)s ces immigré(e)s, mâme Dupont, ça fait quand même trop d’immigré(e)s, convenez – surtout quand on pense qu’ils sont encore vingt milliards, massés à Vintimille (Italie), qui attendent la nuit pour remonter le Rhône jusqu’au boulevard Haussmann, 75008 Paris…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.