« Naître père » : Au-delà des préjugés

Comment la gestation pour autrui peut être une pratique généreuse.

Jérôme et François, deux gays parisiens pacsés depuis treize ans, ont un vif désir d’enfant. De « fonder une famille ». Ils partent dans l’Illinois rencontrer Colleen, mariée avec Franck, dont elle a trois filles. Colleen se prend d’affection pour eux et accepte de les aider. On lui implante deux ovules d’une femme anonyme, chacun fécondés par le sperme d’un des deux Français. Miracle, les deux embryons se développent ! Jérôme et François reviennent entourer Colleen pour l’accouchement. Un garçon et une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.