Réforme bancaire : La fronde n’aura pas lieu

À la veille de l’examen du texte à l’Assemblée, les députés socialistes, mécontents de sa première version, semblent se satisfaire des petites avancées obtenues en commission.

Promis par François Hollande, le projet de réforme bancaire est examiné par l’Assemblée nationale depuis le 12 février. Mais, contrairement à ce qu’avait annoncé le candidat socialiste durant la présidentielle, le texte ne va pas jusqu’à séparer les banques de dépôts et celles d’affaires. Il se contente d’imposer aux banques de loger leurs activités spéculatives dans une filiale ad hoc et interdit les activités les plus spéculatives, comme le trading haute fréquence (ordres boursiers passés en rafale par…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.