Le paradis des Assassins

Le marionnettiste Patrick Sims revisite la légende perse du fondateur de la secte d’Alamût.

C’est avec une métaphore à quatre pattes, articulée de partout, que Patrick Sims aborde dans le Vieux de la montagne – The Old Man of The Moutain la légende de Hassan Sabbah. Symbole de l’entrée au paradis selon l’évangile de Marc, un chameau miniature entre dans le chas d’une aiguille géante. Comme toutes les marionnettes créées par l’artiste américain et ses trois acolytes que sont Joséphine Biereye, Zana Goodal et Richard Penny, l’animal de fourrure synthétique et de résine est un carrefour qui donne…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.