Dossier : Hollande : Ces événements nous dépassent, feignons de les avoir organisés

Jean-Pierre Filiu : « On a tué le peuple syrien deux fois »

Pour Jean-Pierre Filiu, l’inaction occidentale condamne les Syriens à être d’abord la proie du régime, puis des jihadistes.

Spécialiste du monde arabe, Jean-Pierre Filiu met en évidence un paradoxe. Entre un régime surarmé et des jihadistes appuyés par des pays du Golfe, seuls les démocrates sont abandonnés. Pourquoi est-ce si difficile d’informer sur ce qui se passe en Syrie ? Jean-Pierre Filiu : S’il y a désinformation en Syrie, c’est à cause de Bachar Al-Assad qui dit depuis le début qu’il ne fait pas face à une révolution mais à une « déstabilisation orchestrée de l’étranger par des bandes terroristes ». Depuis deux ans, il…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.