Finance contre démocratie

Moscovici a déclaré « excessif » le projet de taxe financière.

S’appuyant sur une directive de la Commission, un groupe de onze pays européens a décidé d’introduire la taxation des transactions financières (TTF) par la méthode de la coopération renforcée. Le projet de la Commission n’est certes pas parfait, mais il constitue un pas important et remporte le soutien de la société civile. Pendant sa campagne électorale, François Hollande s’était énergiquement prononcé en faveur de la TTF. Mais les banquiers sont passés à la contre-offensive. Goldman Sachs a déclaré la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.