Logement : les oubliés de la loi

Sans-abri, mal-logés, demandeurs d’asile et précaires demeurent sans solution.

Le 2 septembre, à Clermont-Ferrand, plus de 350 personnes (dont des enfants) se sont retrouvées à la rue. Le 6 septembre, la majorité était toujours sans solution d’après la Fédération d’associations de solidarité (Fnars). Et pour cause : le dispositif d’hébergement du Puy-de-Dôme est en crise. « L’association Anef, partenaire de l’action sociale dans le département, a décidé, face à des difficultés financières, de suspendre ses activités [d’accueil] », résume un communiqué du cabinet de Cécile Duflot,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.