Une sacrée vacherie

La ferme usine : un cas d’école des grands projets nuisibles.

Bel exemple d’horreur agro-industrielle recouverte de peinture verte malodorante : le chantier de la « ferme usine des 1 000 vaches » près d’Abbeville 1, dans la Somme, est un cas d’école des grands projets nuisibles selon tous les critères. Sauf peut-être celui des intérêts financiers du propriétaire, un entrepreneur de BTP, auxquels on peut ajouter l’intérêt politique à courte vue de certains barons locaux. Ce projet ne serait économiquement viable qu’en « exploitant » les aides publiques, en particulier…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.