Le Front de gauche au point mort

Les municipales bloquent toujours la préparation des européennes. Le PCF et le PG se renvoient la responsabilité.

À bientôt trois mois du scrutin européen, le Front de gauche n’a toujours pas désigné ses candidats ni même défini de plateforme programmatique. Pour mémoire, lors de sa création en 2009, précisément pour les européennes, le Front de gauche avait lancé sa campagne en organisant un meeting au Zénith de Paris le 8 mars. Pareille initiative semble cette année impossible en raison du désaccord sur les municipales qui oppose le Parti de gauche (PG) et le PCF. La rencontre au sommet organisée entre des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.