Moscou prête au « dialogue »

L’élection à la présidence au premier tour du pro-européen Petro Porochenko rebat les cartes avec la Russie.

Finalement, le vote le plus européen de ce 25 mai a peut-être eu lieu à Kiev. Les Ukrainiens de l’ouest et du centre du pays ont élu à la présidence dès le premier tour le candidat réputé le plus pro-européen, celui que l’on a surnommé le « magnat du chocolat », Petro Porochenko, qui a recueilli 55,9 % des voix, loin devant la dame aux tresses blondes, Ioulia Timochenko, qui n’a obtenu que 13 %. Autre confirmation de l’aspiration européenne, le score de l’ex-boxeur Vitali Klitschko, connu pour être l’homme…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.