Parité : les femmes potiches du FN

Malgré des résultats « historiques dans le Morbihan », la deuxième sur la liste frontiste dans l’Ouest cédera, bon gré mal gré, son siège à Gilles Pennelle, un apparatchik.

Sitôt élues, sitôt débarquées. « Je suis choquée », a déclaré lundi 26 mai, sur le site du Télégramme, Joëlle Bergeron, (ex-)eurodéputée FN, deuxième sur la liste frontiste dans l’Ouest. Et pour cause. C’est un coup de téléphone, au soir des européennes, qui lui a notifié son brutal changement de statut. Malgré des résultats « historiques dans le Morbihan », elle cédera, bon gré mal gré, son siège à Gilles Pennelle, un apparatchik du parti, secrétaire départemental en Ille-et-Vilaine. Lequel a précisé à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.