Israël : Retour à la colonisation

Le gouvernement Netanyahou, confronté à des difficultés économiques et politiques, a décidé de frapper autrement les Palestiniens.

Une semaine après le début du cessez-le-feu à Gaza, Israël a annoncé dimanche sa décision de s’approprier quatre cents hectares de terres en Cisjordanie, dans les environs de Bethléem. Le gouvernement de Benyamin Netanyahou a présenté cette décision comme un acte de représailles à l’enlèvement et à l’assassinat de trois jeunes colons, le 12 juin, près de la colonie de Gush Etzion. On se souvient que le Premier ministre israélien avait immédiatement attribué cet acte au Hamas, en dépit du démenti de cette…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.