Caddie en sursis

Le tribunal de commerce de Paris rendra sa décision le 27 octobre sur l’avenir du fabricant de chariots.

Cet article est en accès libre. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas se financer avec la publicité. C’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance : achetez Politis, abonnez-vous.


Le tribunal de commerce de Paris rendra sa décision lundi 27 octobre sur l’avenir du fabricant de chariots Caddie. La société de Schiltigheim (Bas-Rhin), mise en redressement judiciaire en août, présente une seule offre de reprise. Ce projet, soutenu par le syndicat majoritaire, la CFTC, prévoit de ne conserver que 128 salariés sur les 383.


Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.