Le dénommé Krisboff Larbier

Il s’agit d’un conte qui narre la vie quotidienne au paisible royaume des ékronomistes.

J’ai reçu cette semaine un fort plaisant ouvrage 1, dont l’auteur, François Seine, se trouve être – le monde est, comme je dis toujours, si incroyablement petit qu’on y croise tous les trois mètres (sauf dans la rue de Solférino, à Paris, où le Parti « socialiste » a le siège, et qui représente par conséquent un environnement particulièrement hostile) des camarades – un fidèlecteur de Politis. Il s’agit d’un conte – ou si c’est une fable ? – qui narre la vie quotidienne au « paisible royaume des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.