Manifs propalestiniennes interdites : relaxe pour Alain Pojolat

Alain Pojolat a été relaxé mercredi des poursuites pour organisation de manifestation interdite après des incidents en juillet en marge de protestations contre l'intervention israélienne à Gaza. Le parquet poursuivait ce responsable du NPA (Nouveau Parti anticapitaliste) pour avoir maintenu à Paris durant l'offensive israélienne deux rassemblements propalestiniens interdits par la police, l'un à Barbès, l'autre à République, et dont il reste des images d'émeutes urbaines et de dérapages antisémites. C'est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Tirs de la BAC à Stains : la version policière démontée par une reconstitution en 3D

Sur le vif accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.