Valls choisit d’être dur avec les faibles

Au moment où l’exécutif recule sur le dispositif écotaxe, l’évocation d’un probable durcissement des règles d’indemnisation du chômage est politiquement ravageur.

La réforme de l’assurance chômage n’est pas d’actualité mais… elle se fera. D’ailleurs le gouvernement l’a programmée. Quand ? C’est toute la question. Ainsi pourrait-on résumer une semaine de déclarations, initiée par Manuel Valls à Londres et close par Emmanuel Macron à Bercy. Alors que débute au Parlement un long marathon budgétaire, sous la menace d’une censure de la Commission européenne, le gouvernement semble bien lancé dans une course effrénée aux réformes de structure, essentiellement dictée par…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.