Politis

Abonnez-vous à Politis

Soutenez la presse indépendante et découvrez les offres de notre kiosque. A partir de 8€/mois. :

Politis Web illimité

8 par mois Offre liberté
  • Accès Web illimité fixe et mobile
  • Politis en PressView (liseuse)
  • L’application mobile sur AppStore et GooglePlay
  • Accès aux archives (32 000 articles)
Choisir cette offre

Tout Politis

Votre hebdo, partout, tout le temps.

11 par mois Offre tout politis
Abonnement Tout Politis
  • Abonnement papier : 46 N° + 2 hs en prélèvement automatique à durée libre
  • Politis web illimité (accès web + archives + liseuse + applis mobiles) offert !
  • Un DVD sélectionné par la rédaction offert !
Je m'abonne

Les autres offres

Offre découverte, administrations, offre solidaire, anciens numéros, réabonnement…

Theo Colborn, génie scientifique

La scientifique états-unienne, à l’origine de la révolution conceptuelle des «perturbateurs endocriniens» , est décédée à l'âge de 87 ans. Hommage de François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

Même une infime quantité de molécules chimiques peut avoir de graves effets sur la santé. Les recherches de Theodora Colborn, à l'origine de la révolution conceptuelle fondamentale des «perturbateurs endocriniens» , ont fait exploser le cadre des législations sur la pollution de l’environnement.

Cette grande scientifique des questions de santé environnementale vient de nous quitter à 87 ans. Docteur en zoologie elle aurait pu avoir une carrière d’enseignante sans histoire, ce qui n’aurait d’ailleurs pas été déshonorant. Mais voilà, Theo Colborn était faite d’un autre bois : celui dont sont fait les pionniers, les défricheurs ou les visionnaires.

Pas question donc pour elle de se cantonner à la gestion d’une carrière. Au contraire, elle décide de se lancer dans des projets scientifiques liés à des problématiques environnementales fortes. Ce sera d’abord un travail d’expert pour mieux comprendre les atteintes aux écosystèmes des grands lacs d’Amérique du Nord dès 1987.

Mais son grand œuvre, ce qui fait d’elle, sans exagération, un véritable génie scientifique dans le domaine de la santé environnementale, c’est la grande affaire des perturbateurs endocriniens. Theo Colborn a l’intelligence de mettre toutes les données scientifiques disponibles en perspective pour avoir une image globale de ce qui se joue partout dans les écosystèmes exposés à des polluants particuliers qui semblent interférer avec le système hormonal des êtres vivants.

Avec Pete Myers, un biologiste de Berkeley qui allait devenir un de ses plus fidèles appuis, ils réunissent en 1991 à Wingspread une vingtaine de spécialistes de disciplines différentes qui assemblent les milliers de pièces du puzzle scientifique dans ce domaine. Ce travail interdisciplinaire initié par Theo Colborn permet de faire émerger une vision globale du phénomène ainsi qu’un concept nouveau, celui de perturbateurs endocriniens, qui désigne ces composés chimiques interférant avec les hormones.

Dans la foulée, en 1996, Theo Colborn publie avec Pete Myers un livre fondateur dont le titre français, L’Homme en voie de disparition ? 1, montre que la scientifique a compris que l’espèce humaine elle-même est menacée.

Le livre, dont la préface est rédigée par Al Gore, alors vice-président des États-Unis, fait le tour du monde et révolutionne la façon de penser la toxicologie et la santé publique avec ces polluants perturbateurs endocriniens qui agissent de façon si particulière. La période d’exposition est en effet particulièrement importante pour ces substances qui menacent avant tout les organismes en développement au premier rang desquels le fœtus. Avec eux, la dose ne fait pas forcément le poison non plus puisque des doses faibles peuvent avoir des effets plus importants que des doses plus grandes.

Cette révolution est à l’origine d’une théorie maintenant tout à fait admise chez les plus grands spécialistes scientifiques qui parlent aujourd’hui «d’origine développementale de la santé et des maladies» 2 en pointant l’importance de tenir le fœtus à l’écart de ces polluants perturbateurs endocriniens qui sont susceptibles de faire apparaître plus tard dans la vie certains cancers, des maladies neurodégénératives, des problèmes de reproduction, de métabolisme…

Les travaux de Theo Colborn sont désormais de plus en plus pris en compte dans les législations européennes sur les pesticides, les produits chimiques…

Face à ces avancées, la scientifique aurait pu couler une retraite paisible. Mais Theo Colborn avait décidément un tempérament de combattante, sous des dehors trompeurs de fragilité. En 2003 elle a fondé une ONG nommé TEDX pour «The Endocrine Disruption eXchange» , qui a fait un travail colossal de recension de toutes les études scientifiques sur les perturbateurs endocriniens. Jusqu’à ses derniers jours elle a continué à agir, forçant l’admiration de tous.

Sa disparition nous laisse bien sûr tous terriblement tristes. Mais, au-delà, son dévouement exemplaire et sa clairvoyance exceptionnelle nous obligent à essayer d’être dignes de ses qualités immenses en apportant chacune et chacun notre modeste contribution à l’œuvre qu’elle a initiée il y a déjà un quart de siècle, dans l’intérêt des générations futures.


  1. Éditions Terre Vivante 

  2. Developmental Origin of Health and Diseases (DOHAD) 


Photo : Theo Colborn par Jrrochester (Creative Commons)

François Veillerette est porte-parole de Générations Futures
Coauteur avec Marine Jobert d’un livre à paraître le 12 mars 2015 aux éditions Buchet Chastel, Perturbateurs endocriniens, la menace invisible

Haut de page

Voir aussi

Articles récents