Les ravis de la crise

Le CICE a surtout servi à récompenser les actionnaires.

Le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) du gouvernement n’a pas inversé la courbe du chômage, pas plus que celle des dividendes versés aux actionnaires. En 2014, les entreprises du CAC 40 ont en effet délivré 56 milliards d’euros à leurs actionnaires sous forme de dividende et de rachats d’actions, chiffre en hausse de 30 % d’après une étude publiée dans le quotidien les Echos. Ce total égale presque le record atteint en 2007 par les grands groupes cotés en Bourse, avant la crise…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.