Dossier : Concurrence des antiracismes : Halte au feu !

L’universalisme, une notion dépassée ?

Le repli de certaines associations sur leur « domaine » communautaire est un signe de l’échec des politiques publiques.

Si l’antiracisme a connu un pic d’activité et de présence médiatique dans les années 2000, on constate une baisse de sa visibilité depuis l’ère Sarkozy. « Cela tient à des raisons d’organisation et de conflits internes, mais aussi à l’épuisement d’une forme d’action contre les discriminations sans relais d’une politique d’État, celui-ci s’étant retiré à partir de la fin des années 2000. La baisse des financements et la recherche d’un second souffle de l’action antiraciste ont conduit à l’effacement de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Paul Veyne : « La fascination pour l'Antiquité ne m'a jamais quitté »

Idées accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.