Forum social mondial : La Tunisie contre les vents contraires

À Tunis, en dépit du climat sécuritaire et de conditions défavorables, les mouvements sociaux ont démontré la solidité de leur ancrage, notamment dans la région du Maghreb.

Certes, il veut bien considérer les difficultés du système de traduction, les changements de salle, les sonos défectueuses… Et puis d’inhabituelles intempéries qui ont dissuadé de nombreux Tunisois de venir assister aux débats du Forum social mondial (FSM). Mais Mouhieddine Cherbib, au nom du comité d’organisation, rappelle que la rencontre aurait pu être purement et simplement annulée, à la suite de l’attentat terroriste du 18 mars dernier, qui a fait 24 morts au musée du Bardo, dans la capitale. « Qu’en…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Louis Mieczkowski, l'insaisissable

Société accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.