Bruno Le Roux ou l'art d'être du côté du manche

Pour le président du groupe des députés PS, David Cameron a gagné parce qu'il a eu « le courage de réformer » . En janvier, il assurait que son parti avait « beaucoup de choses en commun » avec Syriza.

La réélection de David Cameron est-elle un encouragement pour François Hollande ? C'est le stupéfiant point de vue de Bruno Le Roux. Interrogé vendredi matin sur le résultat des élections au Royaume-Uni, le chef de file des députés socialistes, qui était l'invité de Radio Classique/LCI, n'était nullement affecté par la victoire écrasante des conservateurs britanniques : « J'en tire une leçon, c'est que quand on a le courage de réformer, ça peut payer au niveau de l'opinion publique : c'est exactement ce…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents