Faut-il réformer le collège ?

Pour Danièle Sallenave, assurer le socle des fondamentaux jusqu’à la 4e est le seul moyen d’éviter la reproduction sociale. Philippe Meirieu, lui, approuve l’accompagnement personnalisé, les enseignements pratiques interdisciplinaires et l’effort pour plus de justice scolaire, contenus dans le projet de réforme de Najat Vallaud-Belkacem.

La réforme du collège m’inquiète, mais je ne crois tout de même pas qu’à cause d’elle notre monde va s’écrouler ! Il faut raison garder. Cela dit, je déplore que les Lumières soient optionnelles et qu’on ne comprenne pas la place que devraient tenir les humanités classiques dans la formation des jeunes. On veut leur enseigner le fait religieux ? Très bien, mais alors ajoutons-y les grandes philo­sophies et cultures de l’Antiquité. Et un enseignement sérieux des langues classiques, qui sont la source de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le crime et le rituel

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.