Éditocrates sous perfusion

Le Figaro de Serge Dassault a encore été gavé de 15,2 millions d’euros en 2014.

Le ministère de la Culture et de la Communication vient de mettre en ligne, sur son site 1, la liste des « 200 titres ayant le plus bénéficié des aides publiques à la presse » en 2014. Je l’ai regardée de près, et je suis revenu de cette investigation moustachue avec une très triste nouvelle : Politis n’y est (toujours) pas. (Est-ce que je le regrette ? Absolument. Parce que j’aime autant te dire que si Politis avait été nanti des mêmes opulents millions d’euros qui sont libéralement distribués à d’autres…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le crime et le rituel

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notfications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.